Exercice NOVI St Exupéry

Jeudi 20/11/2014 – Vénissieux – 22h45 : Deux équipes de secouriste de la Protection Civile du Rhône sont réunies pour un briefing en vue d’une opération sortant de l’ordinaire.

« On nous signale qu’une explosion s’est produite au sein d’un des terminaux de l’Aéroport de Lyon, un grand nombre de victimes est à déplorer. Les moyens de gestion de crise sont activés par le préfet, notamment le Plan ORSEC NOVI (Organisation de la Réponse de Sécurité Civile – volet Nombreuse Victime) et les associations de secourisme, dont la Protection Civile, sont sollicités pour prêter main forte aux équipes de secours sur place. »

201411_NOVI_StEx_20Bien entendu, tout ceci n’est qu’un exercice afin de tester la réactivité et la coopération inter-service, au cas où ce type d’évènement venait réellement à se produire.

Ce sont donc deux Véhicules de Premiers Secours (VPS) de la Protection Civile du Rhône qui se rendent à l’aéroport à 23h30. Les moyens prévus pour cet exercice sont colossaux : sapeurs-pompiers, SAMU, police, démineur de la sécurité civile ainsi que les secouristes de l’UNASS et de la Croix Blanche…. Et ce ne sera pas de trop pour traiter la soixantaine de « victimes » de cette fausse explosion.

Chaque acteur reçoit une affectation et un timing d’engagement afin de coller un peu plus à la réalité d’une telle situation. Le 1er VPS de la Protection Civile du Rhône sera affecté à l’évacuation des victimes vers les centres hospitaliers de la région (matérialisé par la gare TGV de l’aéroport pour les besoins de l’exercice), le second VPS est affecté au Poste Médical Avancé (PMA), là où les victimes sont soignées par les médecins du SAMU avant leurs évacuations.

201411_NOVI_StEx_10Il est 0h15 lorsque notre ordre d’engagement est donné. Nous suivons une colonne de véhicule en direction du Terminal 2, emplacement choisi pour installer le PMA. Chaise, table, brancard, rubalise, matériel médical… nous travaillons au plus vite en un temps record pour que le poste soit rapidement opérationnel… les premières victimes arrivent déjà !

Le hall du terminal 2 est transformé en véritable petite fourmilière au couleur de la rubalise de la Protection Civile. Notre équipage VPS est chargé d’aider les médecins et infirmiers du SAMU à déplacer les brancards et emmener les cas les plus urgents vers la zone d’évacuation. Nous aurons même l’occasion de croiser à plusieurs reprises l’autre équipe de la Protection Civile faisant des rotations avec son véhicule vers l’hôpital fictif.

Nous ne comptons plus le nombre de victimes que nous avons pris en charge. Bien qu’il y ait une charge de travail très importante, les brancards s’enchainent…L’organisation est rodée et les gestes sont précis.

201411_NOVI_StEx_22A environ 1h30, un lieutenant-colonel sapeurs-pompiers se présente à nous et nous demande de changer d’affectation. L’évacuation prend du retard et tous les moyens de transport de victimes sont nécessaires. Nous reprenons donc le volant de notre VPS et nous nous rendons en zone Evacuation. L’officier en chasuble bleu nous donne les ordres pour évacuer les victimes restantes par ordre de gravité. Le transport vers l’hôpital d’exercice se fait sous l’escorte de la Police.

Alors que nous réalisions notre 2ème rotation, l’ordre final est donné à la radio : « Fin d’exercice ». Toutes les victimes ont été traitées durant les 2h30 qu’ont duré l’exercice. Nous nous retrouvons enfin pour débriefer entre secouristes de la Protection Civile et l’un des médecins responsables. Les premiers retours sont positifs et notre intervention a été appréciée.

Chacun a vécu cette expérience avec beaucoup d’enthousiasme. Nous rentrons à 3h30 à notre local départemental, certes avec l’esprit fatigué mais aussi avec le sentiment d’avoir accompli notre mission.

Marc

Retrouvez des photos dans la galerie ici.

Facebooktwitteryoutube
Publié dans manoeuvre